Recherche

Paroikiá

Paroikiá est la capitale de l'île, le centre de toute activité. C'est ici où est situé le port de commerce et celui des passagers, ainsi que le centre administratif et financier. Paroikiá est une ville moderne avec un passé animé et un avenir prometteur. 

Paroikiá est construite sur ​​le site de l'ancienne ville, au pied de la colline du Monastère des Aghioi Anargyroi ,et voisine avec les régions Krios, Kalami, Parasporos, Kakapetra, Aghia Eirini, Sotires, Glysidia, Pounta et Kampos. Il est présumé que son nom dérive de l'époque byzantine et qu'il provient des métayers (« paroikoi ») de la basilique de la Panaghiá (la Vierge Marie) Ekatontapyliani (aux cent portes) qui constituaient la majorité des habitants, bien que les découvertes des diverses fouilles ont démontré que Paroikiá n'a pas arrêté d'être peuplée depuis l'antiquité et que, probablement, son histoire remonte depuis très longtemps. 

Paroikiá garantit un séjour confortable et offre tous les services d'une ville moderne à ses visiteurs. Il y a des branches de la plupart des banques, un bureau de poste, un centre de santé, des agences de voyages, de location de voitures et de motos, etc. Le choix du lieu de séjour est facile, car la ville offre une large gamme d'hébergements (à partir d'hôtels et de chambres d'hôtes jusqu'au camping à Livadia, Krios et Parasporos), offrant ainsi au visiteur la possibilité de choisir ce qui lui convient. 

Profitez de la beauté des Cyclades et de l'hospitalité de ses habitants en marchant dans les ruelles pavées traditionnelles. Vous y trouverez des cafés, des bars, des crêperies, des tavernes et des restaurants traditionnels pour tous les goûts. 

La promenade dans le vieux village tout au long de la journée cache des petites surprises. Découvrez les ruelles de la vieille ville autour du Château et de la route côtière, visitez les petites boutiques de toutes sortes et voyagez au fil des siècles et dans l'histoire de l'île à travers les maisons traditionnelles cycladiques, les demeures néoclassiques, les monuments antiques, les ponts et les fontaines, les petites églises.

Paroikiá offre bien évidemment un vaste choix de divertissements. Une fois que le soleil se couche, la vie nocturne de la ville commence et ne s'arrête que jusqu'aux petites heures, avec des cafés, des bars, des salles de concert et des boîtes.  Le plus grand événement de la ville a lieu le 15 août, à la fête de l'Ekatondapyliani, qui est célébré dans toute l'île.

Paroikiá offre une multitude d'activités pour tous les goûts et à tous ses visiteurs. De belles plages, de nombreux sites à visiter.  

Nous présentons quelques site particuliers à visiter.

  • Ekatontapyliani, l'un des plus importants monuments paléochrétiens préservés se trouvant dans le territoire grec, voire le plus grand, en termes de taille.
  • Le musée archéologique, qui renferme des collections de sculptures de périodes archaïques et classiques, des découvertes néolithiques, protocycladiques, mycéniennes, romaines, etc., des sculptures, des fragments d'architecture antique, des urnes, des mosaïques romaines. 
  • La nécropole antique, le cimetière officiel de la ville antique avec une très grande superficie et une vaste utilisation, allant du 8ème siècle avant J.-C. au 2ème siècle après J.-C.
  • Le Château de Paroikiá. Au dessus du port de Paroikiá est située l'imposante Colline du Château, où se trouvent les ruines du château vénitien, construit d'anciennes colonnes de temples et d'autres fragments d'architecture antique qui peuvent être clairement distingués.
  • Asclépiéion. Dans l'un des plus beaux sites de Paros, avec une vue spectaculaire sur la mer Egée, sont situées les ruines du temple consacré à Asclépios, le dieu de la Médecine. L'Asclépiéion est perché sur la colline d'Aghia Anna, très près de Paroikiá. Dans la même région on trouve les ruines de l'ancien temple d'Apollon Pythien.
  • À Délion, au nord du golfe de Paroikiá, sur une haute colline en face de l'île de Délos, est situé le sanctuaire du culte d'Apollon Délios. Il comprend une cour avec un autel, un temple consacré à Artémis (sœur d'Apollon) et un petit espace pour des banquets. À la région de Délion a été découvert un cimetière cycladique (3ème millénaire avant J.-C.). 
  • La Basilique paléochrétienne. À un kilomètre nord-est de Paroikiá, près de la route de Paroikiá-Náoussa, on trouve la basilique paléochrétienne des trois églises.
  • Le Musée Folklorique et le Musée de la Médecine. Au sein de l'ancien habitat, au bâtiment Dimitrakopoulou, des objets qui font voyager le visiteur dans d'autres époques sont exposés.
  • Églises. Dans la région de la vieille ville et autour du château on trouve près de 40 églises qui méritent d'être visitées.

Paroikiá, ou « Parkiá », avec sa vieille ville, ses belles maisons qui racontent des témoignages remontant à des siècles, ses cours avec leurs jardins intérieurs, ses nombreuses ruelles et sa témérité architecturale populaire à chaque coin enchante le visiteur. 

Il vaut la peine de se promener et vous serez sûrement surpris par son charme, son marché animé et sa cathédrale byzantine exceptionnelle de la Panaghiá Ekatontapyliani.