Recherche

Náoussa

Náoussa, la deuxième plus grande ville, avec la flotte de pêche la plus grande des Cyclades, sur la côte nord de l'île, conserve la beauté de l'architecture vénitienne. 

Près de Náoussa on trouve les villages de Ambélas, Santa Maria, Aghioi Anargyroi, Kolimbithres et Kamares, tandis qu'autour de la ville s'étendent les belles plages de Pipéri, Fikia, Kolimbithres, Monastiri, Aghioi Anargyroi, Xifara, Laggeri, Santa Maria, Ambélas et Damoulis.  

Náoussa s'est développée autour du port homonyme durant la période byzantine. La ville a été fortifiée avec un mur qui conduisait à un bastion vénitien (Kastelli), dont certains fragments survivent encore et représentent des sites d'un grand intérêt historique et archéologique. Il est à noter qu'en 1770 les Russes installèrent leur quartier général au port de Náoussa, lors de leur occupation des Cyclades, avec les Orloff comme dirigeants.  

Aujourd'hui, ce magnifique port protégé est toujours « inondé » de bateaux de pêche et de pêcheurs qui pêchent du poisson frais et des fruits de mer. Náoussa est l'un des plus beaux villages de pêche en Grèce, ayant conservé son insularité authentique, ainsi que son charme cosmopolite.

Aujourd'hui, les vieux entrepôts des pêcheurs sont désormais transformés en tavernes, en cafés et en « ouzeries » qui servent des fruits de mer frais. Les cafés et les bars font des vagues le soir et les gens arrivent des quatre coins de l'île pour se divertir jusqu'au matin.

Si quelqu'un avance vers l'intérieur de Náoussa, il découvrira un réseau de ruelles lumineuses blanchies à la chaux, selon le style traditionnel cycladique, mettant en vedette la culture de l'île et en combinant harmonieusement son passé seigneurial et glorieux avec le présent.  

Les habitants de Náoussa sont très vivants et aiment se divertir, danser et chanter. Chaque été, le premier dimanche de juillet, des fêtes de vin et de poisson sont organisées. Une grande fête est celle de la « Koursariki Nychta » (La nuit du Corsaire), le 23 Août, qui est une représentation du pillage du village par des pirates et est accompagnée par des feux d'artifice et une grande fête avec beaucoup de vin et de fruits de mer pour tous les participants. 

Autour de Náoussa on trouve six monastères, où le visiteur peut admirer des icônes, des fresques et des styles architecturaux originels. (le monastère de Loggovarda, Aghios Ioannis Détis, la cathédrale métropolitaine de l'Assomption de la Vierge, le monastère d'Aghios Athanassios, l'église médiévale d'Aghios Georgios).

L'époque byzantine et post-byzantine est « capturée » dans les vieilles maisons et les petites églises historiques de la région

À Náoussa on trouve également :

  • Le palais mycénien (Koukounariés) : le palais mycénien, découvert à Koukounariés, est l'un des sites archéologiques les plus importants de la région, datant de 1200 avant J.-C. Les découvertes archéologiques de la fouille sont exposées au Musée Archéologique.
  • Cimetière protocycladique (Plastiras) : de nombreuses figurines et des tombeaux d'un intérêt particulier ont été découverts, qui, sur la base de leurs caractéristiques, datent de la période protocycladique.
  • Le château fort vénitien du côté nord du port
  • Le Musée Folklorique de Náoussa, où est exposée la collection du médecin Othon Kaparis, qui comprend une bibliothèque, une riche archive photographique et des découvertes archéologiques.
  • La Collection Folklorique de Náoussa, où sont présentés avec amour et respect des costumes masculins et féminins provenant de diverses régions du monde grec, ainsi que bien évidemment de Paros. De plus, des objets du quotidien et des vieilles photographies vous feront connaitre l'île de Paros d'une époque révolue