Recherche

Les œuvres des hommes

<< Αrrière

Un autre aspect attrayant de Páros est la beauté de ses monuments. La simplicité mais aussi la fonctionnalité de ces constructions constituent des miracles de l’artisan populaire. Avec un peu d’imagination, on peut encore entendre les petits voix et les chuchoteries en approchant les blocs antiques du château de Parikiá, de Panagiá Ekatontapyliani et des vestiges des temples anciens dispersés partout sur l’île.

 

Si vous êtes à Parikiá:

    • Ancienne nécropole VIIIème s. av. J.-C. – IInde s. ap. J.-C. utilisée pendant des siècles (en face du refuge pêcheur)
    • Château Vénitien XIIIème s. ap. J.-C., au centre de l’agglomération traditionnel
    • Fontaines en Marbre, un ensemble de fontaines de la famille Mavrogenous (aux ruelles de Parikiá)
    • Asclépeion IVème s. av. J.-C., un temple à ciel ouvert, pour le culte du dieu de la médecine Asclépios (en route vers Alyki)
    • Atelier ancien de céramique à Tholos (près de la route périphérique)
    • Temple d’Apollon Délien et Artémis, du Vème s. av. J.-C. (à Krios)
    • Les Trois Eglises, à 1 km au nord de Parikiá ; elles furent construites avec des marbres des temples anciens de la région et on y a trouvé des colonnes provenant de la tombe du poète Archiloque.
    • Les résidences hellénistiques et romaines situées près de la route régionale.
    • Le sanctuaire de Déméter et Koré, où s'effectuaient les cérémonies des « Thesmophores ».
    •  L'atelier de sculpture et, tout droit, sur la même route, on peut voir ce qui a survécu de l'ancienne muraille qui entourait l'ancienne « cité radieuse » de Paros (en raison des bâtiments en marbre qui scintillaient sous la lumière de la mer Égée).
    • Les bâtiments néoclassiques du 18ème - 19ème siècle et les maisons urbaines de la même période au marché et au Château

     

    Si vous êtes à Náoussa:

      • Koukounaries, XIIème s. av. J.-C., un palais mycénien en taille d’acropole (50.000 m2 et des trouvailles intéressantes (à Kolympithrès)
      • Site de Plastiras, une nécropole proto-cycladique avec les figurines typiques (à Kolympithrès)
      • Agglomération fortifié sur l’îlot d’Oikonomou, sur le havre de Lágeri
      • Le Château Vénitien (Castéli), XVème s. ap. J.-C., clôt du nord le port de Náoussa, l’œuvre de la dynastie de Sommaripa.
      •  Aghios Ioannis Détis, les résidus de la présence russe sur l'îl
      • Le port vénitien de Náoussa, l'un des ports les plus beaux et cosmopolites de l'Égée

         

        Si vous êtes à Márpissa:

        • L'habitat byzantin de Marpissa
        • La petite église voûtée consacrée à « Aghios Georgios Thalassitis », datant du 11ème ou 12ème siècle, probablement la plus ancienne de ce style sur l'île. Elle est située entre Logaras et Pisso Livadi
        • Restes  de Château Vénitien du XVème s. ap. J.-C., sur la colline de Kéfalos, dans la région de Saint Antoine, à l’est de Márpissa.

        Si vous êtes à Mármara

          • Des bassins en marbre, provenant des colonnes antiques, avant l’église de Péra Panagiá.

            Vous êtes à Dryos

            • Cales de halage : des rainures sur les roches créés par les anciens habitants de l'île pour le transport et la protection des bateaux sur la plage de Dryos, mais principalement pour le transport du célèbre marbre parien, la « Paria Lithos » (la pierre de Paros), vers l'est, l'Afrique, l'Italie et la Sicile du sud

            Vous êtes à Prodromos :

            • Habitat rural traditionnel des Cyclades qui conserve son authenticité. Ici, le dieu Apollon « Tragaios » était adoré comme le patron des bergers

            Vous êtes à Alyki :

            • Des bassins en marbre qui nous font retourner dans le passé, quand les femmes se réunissaient pour laver le linge de la maison. Ils sont magnifiquement éclairés durant la nuit!

             

               

              << Αrrière