Recherche

Les Papillons de Páros

<< Αrrière

De Paroikiá et à 7 km vers l’ouest, vous n’attendrez sûrement pas de voir un biotope tout vert avec des hauts cyprès, platanes, mais aussi oliviers sauvages et caroubiers, le tout enlacé avec des lierres tout verts. Ici, la végétation est orgiaque et les eaux ruissèlent.

De nombreuses nuées de papillons font de ce parc leur maison d’été. Ils sont bruns avec des jaunes et blancs bords et avec des ailes arrière tout rouges. Les jeunes papillons voyagent pendant les nuits et arrivent dans la vallée au début de l’été. Pendant toute la journée ils restent presque immobiles, arrêtent de se nourrir, vu qu’ils ont stocké dans leur corps assez de graisse, et ils s’apparient en août. Ils ne doivent pas être gênés et voler, parce qu’ils dépenseraient ainsi l’énergie qu’ils ont stocké pour la reproduction et le voyage d’automne. En septembre, les femelles quittent Páros pour poser  leurs œufs dans d’autres régions, riches en végétation. Chaque papillon laisse vers 100 œufs, plus petits d’un millimètre et par la suite meurt. Et  un nouveau cycle de papillons recommence.
A quelques dizaines de mètres du parc se trouvent le monastère de Jésus du Forêt (Christos tou Dásous), un moulin à eau de la période byzantine et le Tour des Alysáfides, aujourd’hui en ruines.

La maison de la Papillon de Páros vous transportera dans un monde frais et calme. Vos yeux se rassasieront de papillons et du vert et vos oreilles se reposeront des sons du perce-oreille, de la cigale et des insectes bruyants.

<< Αrrière